Céline PARET

Nutritionniste

                                        Consultations sur rendez-vous

Evolution des allergies alimentaires : Attention aux nouveaux allergènes alimentaires


Description de l'image

Il existe de nombreux allergènes alimentaires.
Parmi les plus courants : les protéines de lait, les oeufs, les cacahuètes, la farine de blé, le soja, les fruits de mer, les poissons et les fruits à coque (noix, noisette, cajou, amande…). D’autres, moins fréquents, sont représentés par : les graines de sésame, le céleri, la moutarde, le kiwi, la crevette, etc.

Mais les allergies alimentaires sont en perpétuelle évolution. D’ailleurs, il y a quelques années, 2 allergènes ont été ajoutés à la liste des 12 allergènes à étiquetage obligatoire (qui doivent figurer dans la liste des ingrédients des produits) : le lupin et les mollusques.

Pour preuve de l’inventivité des professionnels de l’agroalimentaire, de nouveaux allergènes continuent à apparaître. Voici les dernières nouveautés signalées.
Une algue comestible a été à l’origine d’un choc anaphylactique chez un homme d’une quarantaine d’années. Il s’agissait du « haricot de mer » ou algue brune Himathalia elongata, que l’on trouve sur les côtes atlantiques. Elle se mange fraîche mais entre aussi dans la composition de certains cosmétiques de thalassothérapie.

Une allergie alimentaire avec urticaire et difficultés respiratoires a également été provoquée par une bière rosée aromatisée framboise. Le gel de framboise a été incriminé. D’autres cas de réactions allergiques ont été décrits avec des ingrédients peu connus, citons : le Physalis alkekingi (« cage d’amour »), des fèves crues (Vica faba)...

En conclusion, face à de nouveaux ingrédients, tout symptôme doit faire penser à une allergie. En cas de doute, il est préférable de consulter un allergologue.

Source : 6ème Congrès Francophone d’Allergologie, 19-22 avril 2011, Paris, Présentations de Bonnefoy B. et coll., Ledent C. et coll., Barre A. et coll.
Mise en ligne : mai 2011