Céline PARET

Nutritionniste

                                        Consultations sur rendez-vous

Première baisse de l’obésité infantile aux États-Unis

Pour la première fois depuis 30 ans, le taux de l’obésité chez les enfants américains a baissé. Cette tendance serait enfin la conséquence des nombreuses campagnes de prévention...

Description de l'image

Depuis trente ans, l’obésité n’a fait que croître aux États-Unis comme le montre l’étude des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), ayant analysé des données portant sur 27,5 millions d’enfants âgés de 2 à 4 ans.
Mais pour la première fois, on note une baisse des cas d’obésité infantile : le taux d'obésité chez ces enfants est passé de 13,0% en 1998 à 15,4% en 2004, avant de redescendre, enfin, à 14,9% en 2010.
Ce phénomène résulterait des progrès réalisés en matière de prévention.

D’autres rapports, comme celui de la Robert Wood Johnson Foundation, confirment un déclin de l’obésité après une stabilisation au cours des dernières années, dans certaines villes et certains États, ceux-là même qui se sont plus fortement engagés dans des campagnes de lutte contre l’obésité, comme Philadelphie, New York, le Mississippi ou encore la Californie, où des actions innovantes ont été développées : distribution d’aliments frais gratuits dans les écoles, révision des normes nutritionnelles dans les écoles, affichage des apports caloriques dans les restaurants, incitation à l’activité physique, à limiter le temps devant un écran, développement des espaces verts, des centres sportifs, etc.

Attention toutefois, cette bonne nouvelle du déclin de l’obésité infantile et de l’efficacité de certaines campagnes de prévention ne doit pas faire oublier que l’obésité continue de toucher en priorité les enfants issus des familles à bas revenus ou de minorités ethniques…

Source : Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), Liping Pan, décembre 2012. Futura Sciences, 28 décembre 2012.